Informations Covid-19

Depuis le 11 juillet, l’ensemble des activités physiques et sportives, y compris les sports collectifs et les sports de combat et arts martiaux, peuvent reprendre normalement dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire, à l’extérieur et dans les espaces couverts. La distanciation physique n’est plus obligatoire lorsque la nature même de l’activité ne la permet pas. De fait, cette évolution autorise à nouveau la pratique des sports de combat au niveau amateur et en pratique de loisir dans les territoires sortis de l’état d’urgence.

La FSGT a mis à jour son document de reprise des activités et de la formation FSGT qui respecte l’ensemble des dispositions gouvernementales concernant le sport figurant dans le décret n°2020-860 du 10 juillet 2020. Par ailleurs la FSGT a élaboré une procédure pour l’encadrement à la reprise des activités vélo VTT à mettre en place par les organisateurs pour respecter les gestes barrières et les protocoles sanitaires.

Le Comité rappelle les principales consignes à mettre en oeuvre lors de votre reprise d’activité :

  • Toutes les activités physiques et sportives peuvent reprendre sans limitation de nombre au niveau de la pratique.
  • Le port du masque est obligatoire dans tous les enceintes sportives closes (gymnases, salles polyvalentes…) mais également en plein air telles que les stades, pour tous les personnels, les usagers, les bénévoles et les adhérents à partir de 11 ans. Les sportifs peuvent enlever le masque pour pratiquer, les animateurs et les joueurs remplaçants doivent le garder.
  • Les clubs doivent proposer à leurs adhérents et usagers du gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains si un point d’eau équipé de savon n’est pas disponible.
  • Les vestiaires collectifs peuvent de nouveau être utilisés selon les dispositions sanitaires mises en place par les propriétaires des structures.
  • Quand cela est possible, chaque adhérent doit apporter et utiliser son propre matériel (gourde, tapis de yoga, raquette de badminton, gants de boxe…) qui ne doit ni être échangé, ni partagé, quel que soit sa nature. Si l’activité impose un matériel collectif (ballons, chasubles…), il fera l’objet d’un protocole d’hygiène contrôlé par le responsable du club.
  • Les activités se déroulent dans des conditions de nature à permettre le respect d’une distanciation physique de deux mètres, sauf lorsque, par sa nature même, l’activité sportive ne le permet pas.
  • Si possible durant l’activité sportive ou pendant les temps de repos, aérer le plus possible les locaux.
  • Une traçabilité des adhérents présents lors de chaque séance doit être mise en place par les clubs afin de retrouver les personnes contacts si un adhérent est testé positif au coronavirus.
  • Continuer à limiter les rassemblements hors pratique sportive.
  • Eviter le covoiturage.
  • Les clubs doivent veiller à ce que leurs adhérents respectent la distanciation physique et les gestes barrières.

Guillaume et le Comité restent à votre disposition pour tout renseignement qui vous serait utile concernant ces consignes sanitaires à mettre en œuvre, qui peuvent évoluer au regard de la situation en France.